Être ou ne pas être végétariens

Le café transition du mois de mai a fait l’objet d’échange entre Végétariens, Flexitariens et Omnivores.

La bascule vers le monde du végétarisme s’est fait pour différentes motivations parmi les présents : préoccupations écologiques, du bien être animal, ne pas participer à la souffrance animale, pour la santé humaine, besoin d’alléger son alimentation, mauvaise conscience à l’idée de manger des cadavres, société actuelle qui nous coupe du lien que l’on a avec l’animal mangé,….

Quelle est la place de cet animal justement dans notre société ? L’Homme est aussi un animal, alors plutôt parler des autres animaux. Le traitement que l’on fait des animaux est le reflet de notre société (certains animaux choyés, d’autres exploités,…). Il faudrait revoir notre relation aux animaux que l’on mange : s’en nourrir moins souvent et avec plus de respect.

Qu’est ce que ce nourrir ? remplir un vide, … exister,…

Etre végétarien est ce manger mieux pour autant ? C’est une question de bol alimentaire, pas que de protéine animale. Les problèmes de carences sont à prendre en compte (toutes les vitamines ne sont pas présentes dans tous les végétaux), mais dépendent aussi des personnes (on ne réagit pas tous de la même façon).

Un peu d’histoire :
L’Homme préhistorique était plutôt végétarien, la viande est arrivée avec le feu qui a permis de régler les problèmes sanitaires liées à la viande crue (problème que les autres animaux carnivores n’ont pas….).
Plus récemment, la quantité de viande mangée par nos aïeuls n’était pas aussi importante qu’aujourd’hui. Nous faisons partie d’une chaîne alimentaire que l’on a déséquilibré, (l’Homme n’est plus vraiment en position de survie comme les autres animaux le sont vis-à-vis de leur alimentation).

Un peu de géographie :
Il y a des pays dans le monde où la question du végétarisme ne se pose pas, par manque de moyens pour en acheter ou simplement pour des question de culture (en Inde par exemple les castes les plus hautes ne mangent pas de viande car c’est considéré comme « pas propre », les intouchables se nourrissent de cochons car ils n’ont que ça).

legume-vegetarien

Suggestion de lecture :
L’enquête Campbell: La plus grande étude de nutrition jamais réalisée

Merci au représentantes de l’association des végétariens de France pour leur présence et leur témoignage au cours de ce café.
http://www.vegetarisme.fr/

Les commentaires sont fermés.