Climat et carbone : agir au quotidien

7 personnes pour ce café transition.

On a commencé par un petit jeu pour se rendre compte des impressions qu’on a dans nos têtes sur l’impact climatique de plusieurs gestes quotidiens.
De là, les questions et discussions ont conduits sur plusieurs sujets :
– les 4 grand postes d’émissions du français moyen : logement, transport, alimentation, consommation de biens et de service
– la différence entre un kg équivalent CO2 (le dégât climatique d’émettre un kilo de CO2) et équivalent carbone (le dégât climatique de brûler 1 kg de carobone pur). Globalement 1 kg carbone = 4 kg de CO2.
– les gestes les plus émetteurs sur le logement : chauffage fioul et gaz sont les plus émetteurs, le chauffage électrique est bien moins émetteur, encore mieux : les pompes à chaleurs ou géothermie et le bois. Actions possibles : isoler, mettre des pulls pour chauffer moins, changer de chaudière.
– les gestes les plus émetteurs sur le transport : dans l’ordre : la voitureessence/gazole seul, l’avion, la voiture gaz, le bus, bien mieux : le covoiturage à 4, et vraiment bien mieux : le train, le vélo et la marche. Actions possibles : déménager pour avoir moins besoin de se déplacer, prendre les transports en commun, voyager local, se déplacer au quotidien en vélo ou à pied.
– les gestes les plus émetteurs sur l’alimentation, dans l’ordre : viande rouge, fromages, viandes blanches, laitages, plats cuisinés, alcool et légumes locaux de saison.  Actions possibles : plus de légumes, de saison et locaux;
– les gestes les plus émetteurs sur la consommation de biens et services : la construction d’une voiture est très émettrice, vient en suite les appareils électroniques, puis les abonnements télécommunication, l’électroménager et les vêtements. Actions possibles : acheter d’occasion, garder plus longtemps les choses.
– Les émissions de différents gestes peuvent être trouvés sur la base carbone de l’ADEME : http://www.basecarbone.fr/
– L’impact de l’épargne : notre épargne finance des activité. On peut choisir sa banque pour que notre épargne finance moins d’activité émettrices : http://www.epargneclimat.com/ Actions possibles : changer de banque.
– On a regardé également les émissions globales de différents « stéréotypes » : le solitaire grincheux, le couple urbain classe moyenne, le couple bobo écolo, la famille décroissante.
– Outils pour faire son bilan carbone personnel : le coach carbone de l’ADEME, MicMac d’Avenir Climatique

empreinte_carbone_france_2010

 

Les commentaires sont fermés.